Vaccination : les règles de vaccination évoluent en ce samedi 1er mai

Nous sommes le 1er mai et aujourd’hui les règles de vaccination vont évoluer en France. lelivedelactu.fr vous propose donc un résumé des règles désormais appliquées en fonction de votre âge !

Quatre millions de Français supplémentaires peuvent se faire vacciner depuis ce samedi.  

Nous ouvrons  la vaccination aux gens qui présentent des comorbidités comme de l’hypertension, du diabète, de l’insuffisance rénale ou cardiaque, ou des cancers[…] Au total, nous élargissons la vaccination à quelque 4 millions de Français fragiles.

Olivier Véran, Ministre des solidarité et de la santé

Cette liste précise comprend notamment les pathologies cardiovasculaires, l' »hypertension compliquée » (et non l’hypertension courante, très répandue),  l’obésité (indice de masse corporelle supérieur à 30) ou les antécédents d’AVC.

Vous avez + de 60 ans

Toutes les personnes de cette tranche d’âge peuvent se faire vacciner, en centre de vaccination ou en ville, quel que soit leur lieu de vie et leur état de santé. 

Vous avez entre 55-59 ans

Toutes les personnes de cette tranche d’âge peuvent se faire vacciner en ville (par un médecin, un pharmacien ou un infirmier), avec les vaccins AstraZeneca ou Janssen. Les personnes à risque élevé de faire une forme grave de Covid sont éligibles aux vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna en centre de vaccination.

Il s’agit principalement des malades de cancer en cours de traitement, des patients dialysés, des transplantés d’organes ou de cellules souches et des personnes porteuses de trisomie 21. 

Des créneaux en centres de vaccination sont également réservés aux 55-59 ans très exposés au Covid-19 par leur profession: enseignants, professionnels de la petite enfance, policiers, gendarmes et surveillants pénitentiaires, conducteurs de bus, routiers, caissières, employés des pompes funèbres et des abattoirs, agents d’entretien, salariés des centres de tri de déchets, éboueurs et agents de sécurité des transports et des commerces. Les personnels navigants du transport aérien vont être ajoutés à cette liste.

Vous avez entre 18 et 55 ans et atteints de comorbidités

En dessous de 55 ans, seuls les vaccins Pfizer et Moderna peuvent être utilisés, AstraZeneca et Janssen n’étant pas recommandés en raison d’un risque rare d’effets indésirables graves. Les Français de 50 à 55 ans n’appartenant pas à ces catégories pourront se faire vacciner le 15 mai. 

Tous les autres

A partir du 15 juin, la vaccination devrait être ouverte

Pas de certificat médical

Ce chiffre de 4 millions est plus élevé que celui avancé par Emmanuel Macron dans son interview à la presse quotidienne régionale. En effet, le chef de l’État avait annoncé jeudi l’ouverture de la vaccination à toutes les personnes obèses – dont l’IMC est supérieure à 30 –  de plus de 18 ans soit un peu plus de 2 millions de personnes supplémentaires.

A noter qu’aucun certificat médical ne sera exigé pour vous faire vacciner si vous faites parties des personnes éligibles. Le gouvernement mise sur la bonne foi.  

4 millions de personnes éligibles toujours pas vaccinées

Jusqu’à présent, les adultes de moins de 50 ans n’étaient éligibles que  s’ils présentaient un « très haut risque de forme grave de Covid-19 », comme les  personnes sous traitement pour un cancer. Ces derniers jours, de nombreuses voix se sont élevées pour mettre la pression sur le gouvernement afin qu’il ouvre largement les vannes de la  vaccination.

C’est le cas depuis vendredi dans une grande partie des Outre-Mer (dont la  Guadeloupe, la Martinique et la Guyane), où tous les adultes peuvent se faire  vacciner. Mais en métropole, l’exécutif se refuse à faire sauter les critères avant  le 15 juin. « Il y a des départements dans lesquels il reste beaucoup de gens  fragiles à vacciner », s’est justifié Olivier Véran. Parmi les personnes déjà éligibles, il en reste « 4 millions » qui ne sont  pas encore vaccinées, avec des « disparités régionales », a-t-il précisé.