Renaud Muselier : « Cette investiture, je ne l’ai jamais demandée »

Le président de la région PACA a assuré que sa liste serait « d’abord celle de la majorité régionale actuelle », en donnant quelques gages pour limiter les personnalités de La République en marche en cas de fusion.

C’est un numéro d’équilibriste auquel s’est adonné, ce lundi, Renaud Muselier en vue des régionales. Alors que La République en Marche a retiré sa liste au profit de celle qu’il menait pour Les Républicains pour faire barrage à celle du Rassemblement national, sa famille politique lui a dans la foulée enlevé son investiture. À la veille d’un bureau exécutif qui s’annonce explosif pour le parti de la rue de Vaugirard, l’actuel président de la région Paca s’est exprimé pour, d’un côté, justifier le besoin d’une alliance, et de l’autre, calmer la situation avec les alliés remontés contre lui.

Il faut tout faire pour éviter pour [que la région, NDLR] tombe aux mains d’un parti extrémiste de droite […] un dépassement est un impératif pour des élections locales. C’est notre région d’abord, et avant tout.

Conférence de presse de Renaud Muselier

« Cette investiture, je ne l’ai jamais demandée »

Après avoir réfuté s’être livré à un accord d’appareil entre sa liste et celle du parti présidentiel, Renaud Muselier est revenu sur la décision de Christian Jacob, patron des Républicains, de lui retirer l’investiture LR pour les élections de juin prochain. « Cette investiture, je ne l’ai jamais demandée », affirme l’élu du Sud, avant de concéder vouloir « le soutien de [sa] famille politique ».

Avec quels gages? « Cette liste sera d’abord celle de la majorité régionale actuelle », promet la tête de liste de droite, avant d’ajouter que son groupe pour les prochaines élections n’inclurait pas de responsables politiques nationaux, qu’il s’agisse de ministres ou de parlementaires. De quoi sceller le sort de Sophie Cluzel, l’actuelle secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, censée porter les couleurs de LaREM en Paca? Reste à savoir si cette proposition technique est de nature à apaiser les tensions au sein des Républicains. Et quelle va être la réaction de la République en marche.