Policier tué à Avignon : le tireur toujours en fuite

Un fonctionnaire de police âgé de 36 ans a été touché à deux reprises par des tirs d’arme à feu alors qu’il était appelé avec son équipage à proximité d’un point de deal dans le secteur de la rue des Teinturiers à Avignon, ce mercredi en fin d’après-midi. Grièvement blessé, il est décédé, ont annoncé Jean Castex et Gérald Darmanin.

Peu avant 19h, un policier appartenant au groupe départemental d’intervention a été mortellement blessé, ce mercredi 5 mai. Alors que l’équipage auquel il appartenait était appelé à proximité d’un point de deal dans le centre-ville d’Avignon, il a essuyé plusieurs tirs par arme à feu, nous indique-t-on de source policière. Le brigadier a été mortellement touché à deux reprises, l’auteur des coups de feu est toujours recherché. 

Les faits se sont produits vers 18h40 dans le secteur de la rue des Teinturiers lors d’une opération anti-drogue, selon le ministre de l’Intérieur.  Autour d’un site connu pour le trafic de stupéfiants, trois équipages de police intervenaient en raison d’un attroupement sur la voie publique. « À leur arrivée sur les lieux, l’équipage décidait de contrôler le groupe de personnes présentes sur place. Au cours de cette intervention, l’un des individus faisait feu à plusieurs reprises sur le fonctionnaire de police, qui tombait au sol. Les autres policiers présents ripostaient, mais l’auteur parvenait à prendre la fuite », explique Beauvau dans un communiqué publié dans la soirée.

Deux hommes, le tireur et un complice, qui ont pris la fuite après la fusillade, sont activement recherchés par les enquêteurs de la police judiciaire chargée de l’enquête sous l’autorité du parquet d’Avignon.

Ce jeudi, un homme soupçonné d’avoir été présent près du point de deal a été interpellé jeudi dans le cadre de l’enquête, a-t-on appris de source policière. L’homme a été placé en garde à vue au commissariat d’Avignon, a-t-on précisé de même source. 

« Acte odieux »

Une heure plus tard, le Premier ministre Jean Castex a annoncé via Twitter le décès du fonctionnaire de police, père de deux enfants et âgé de 36 ans. Il a assuré que tout était « mis en œuvre pour que cet acte odieux ne reste pas impuni ».

Gérald Darmanin s’est rendu sur place. Peu après minuit, le ministre de l’Intérieur a rendu hommage à un « soldat » de la guerre menée contre la drogue, « mort en héros« .