Six membres d’un groupuscule d’ultradroite interpellés pour un projet d’attentat

Dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte en février dernier par le Parquet national antiterroriste, six personnes ont été interpellées dans le Bas-Rhin et le Doubs, a-t-on appris ce vendredi. Ils projetaient de se prendre à des loges maçonniques.

D’après les informations de BFMTV, six personnes ont été interpellées le 4 mai dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte en février dernier par le Parquet national antiterroriste. Trois d’entre eux, deux hommes et une femme âgés de 29 à 56 ans, sont présentés ce vendredi à un juge d’instruction parisien en vue d’une éventuelle mise en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Les trois autres ont été libérés sans poursuite à ce stade.

Le projet, qui n’était pas rentré dans une phase imminente de passage à l’acte, aurait consisté à projeter des actions violentes contre des loges maçonniques. Selon nos informations, des recherches sur des explosifs et des repérages ont été réalisés par les suspects qui gravitaient dans des groupuscules d’ultradroite.

Elles ont été interpellées à la suite d’échanges entre elles, et notamment parce qu’elles faisaient des recherches sur d’éventuels explosifs et avaient effectué des repérages.

Une information judiciaire va être ouverte dans la journée.