Une enquête ouverte pour “abus de confiance” contre “plusieurs dirigeants de La France Insoumise” (parquet)

Plusieurs dirigeants de LFI, dont Jean-Luc Mélenchon, sont sous le coup d’une enquête préliminaire depuis mai dernier pour “abus de confiance” et “recel”, a annoncé le parquet de Paris ce mardi.

C’est une information du canard enchaîné les insoumis Jean-Luc Mélenchon, Manuel Bompard, Bastien Lachaud, Bernard Pignerol et Muriel Rozenfeld sont soupçonnés d’avoir réglé “avec le chéquier de la France Insoumise” les amendes dont ils avaient écopé en décembre 2019 pour “acte d’intimidation, rébellion et provocation” dans l’affaire de la perquisition houleuse au siège de la France insoumise.

Une enquête préliminaire a été ouverte le 14 mai dernier pour “abus de confiance” et “recel” contre “plusieurs dirigeants de La France Insoumise”, a annoncé le parquet de Paris ce mardi. Une enquête confiée à la Brigade financière de la police judiciaire de Paris, selon les informations de BFM TV.

Une information à laquelle n’a pas manqué de réagir Jean-Luc Mélenchon ce mardi sur Twitter.

0 Partages