La mise en garde de Jérôme Salomon sur une possible “deuxième vagues”

C’est au Figaro que le Directeur Générale de la Santé, Jérôme Salomon, affire sa mise en garde contre une possibilité d’une “deuxième vague”

Il faut se préparer à une reprise de l’épidémie, voire à une deuxième vague“. C’est ses mots que les français ne voulais pas entendre, l’avertissement du Directeur Générale de la Santé, Jérôme Salomon, très présent pendants le confinement avec sont point presse journalier.

Si, pour l’instant, le virus circule de moins en moins sur le territoire, Jérôme Salomon souligne au quotidien que “nous ne savons pas tout sur le comportement saisonnier de ce virus qui circule toujours“, et d’autre part que “ce sont essentiellement nos comportements qui conditionnent la reprise épidémique“.

Mise en garde de Jérôme Salomon

Selon le dernier bilan établi par la DGS, la France a enregistré 35 nouveaux décès dus au nouveau coronavirus au cours des dernières 24 heures, pour un total de 29.933 morts depuis le 1er mars.

Nous avons appris beaucoup et acquis de l’expérience au cours de ces derniers mois  et nous faisons tout pour tirer toutes les leçons de la première vague et anticiper au mieux avec l’ensemble des acteurs.

Tous les services de l’État, les professionnels, les acteurs de terrain sont mobilisés pour gérer les clusters actuels et anticiper un rebond épidémique cet automne ou cet hiver

Jérôme Salomon, Directeur Générale de la Santé

Mais surtout il met en garde contre la deuxième vague qui semble se rapprocher de plus en plus en plus de la France et lance un appel à la prudence :

Ce sont essentiellement nos comportements qui conditionnent la reprise épidémique : si nous voulons éviter cela, il faut que chacune et chacun continue de respecter les mesures barrières, les mesures d’hygiène, la distanciation physique et le port du masque, surtout en situation de promiscuité et dans un espace clos. Il est désormais nécessaire de se préparer à une reprise de l’épidémie, voire à une deuxième vague.

Jérôme Salomon, Directeur Générale de la Santé

“Nous savons tester”

Dans le détail, le directeur général de la Santé rappelle que “nous savons tester et avons d’importantes capacités à le faire ; nous savons tracer et isoler tout porteur du virus. Nous savons déployer des lits de réanimation supplémentaires.

Soulignant que la prudence est sans nul doute la clé pour freiner un retour de l’épidémie, et éviter cette éventuelle seconde vague, il invite “chacune et chacun” à continuer “de respecter les mesures barrières, les mesures d’hygiène, la distanciation physique et le port du masque, surtout en situation de promiscuité et dans un espace clos“. 

Pour rappel, lundi dans Le Parisien, le professeur Éric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, laissait lui aussi planer peu de doute quant à cette hypothèse d’un retour de l’épidémie, pointant la baisse de vigilance générale observée et même un “grand laxisme” français.