Le chanteur Renaud sur une chanson sur le coronavirus

Surprise hier en fin d’après-midi, le chanteur Renaud à sortie une nouvelle musique sur… le coronavirus. Mais les internautes ne sont pas “très” ravie de cette nouvelle musique du chanteur, on à pu lire “Quelle tristesse devant ce spectacle affligeant”.

“Coronavirus, connard de virus”: c’est le refrain du titre surprise lâché par Renaud. On voit le chanteur en veston de cuir, bras nus et tatoués, chanter dans un jardin, près de l’Isle sur la Sorgue, dans le Vaucluse où il réside, précise le générique final devant deux guitaristes et un bassiste, une choriste rejoignant ensuite le groupe.

“Quand je pense au brave Docteur Raoult/Conchié par des confrères jaloux/Par des pontes, des sommités/Qui ont les moules (qui ont peur, ndlr) de perdre du blé”, l’entend-on déclamer de sa voix éraillée, usée par les années et les excès passés.

Fervent défenseur de l’hydroxychloroquine, le Pr Raoult suscite toujours la polémique. Ses dernières accusations sur des conflits d’intérêts – devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur le Covid-19 – ont provoqué récemment la colère des organismes publics visés.

La vidéo se termine par Renaud qui baisse son emblématique bandana rouge utilisé en guise de masque, pour lâcher son célèbre “tain tain tain”. Puis on lit sur un message écrit de sa main: “Pour tous les potes qui ont souffert de ce putain de virus, pour tous les soignants, amitiés”.

Renaud – Corona song

Mais depuis la publication de ce clip, Renaud se fait quelque peu étriller par les internautes, mais aussi par Le Figaro.

Sur son site Internet, le quotidien publie un article intitulé “Renaud, Corona song, sa nouvelle chanson plus embarrassante que jamais”.

Et d’écrire: “Sur la forme comme sur le fond, Corona Song constitue le geste le plus embarrassant d’un homme qui s’est relevé de tout. Heureux pour Renaud que le ridicule ne tue pas: cette chanson franchit allégrement les limites du genre. Les réactions des fans ne se sont pas fait tarder, exprimant une grande tristesse devant ce spectacle affligeant. “

“À nos confrères du Parisien, ce dernier explique que «cela a pris dix jours». Une heure aurait largement suffi.”, peut-on également lire.

Et de poursuivre: “Le chanteur a dû égarer son dictionnaire de rime au moment de rédiger un texte qui fait rimer Cornonavirus avec «connard de virus» et «crevard de virus». Un enfant de cinq ans ferait mieux. On a honte pour l’auteur de merveilleuses chansons qui ont rythmé les années 1980 et 1990. “

“Aujourd’hui, avec quatre mois de retard, l’homme n’est pas capable d’écrire un morceau décent. “, fustige Le Figaro.

Sur les réseaux sociaux, les internautes s’en prennent également vivement à Renaud:

0 Partages