Canicule : des pointes à 42°C dès jeudi, 6 départements en vigilance orange

L’épisode de chaleur intense touchera les trois quarts du pays dès demain avec des pointes au-delà des 40°C. Ce jeudi marquera aussi le début d’une période de canicule de 3 jours dans le centre-est où 6 départements ont été placés en vigilance orange par Météo-France.

Préparez-vous à avoir chaud, et même très chaud ! L’épisode de chaleur intense annoncé depuis plusieurs jours se confirme pour cette fin de semaine. D’une durée de 48 heures dans la plupart des régions, il persistera un peu plus longtemps entre le centre-est et la basse vallée du Rhône. Ainsi, Météo-France a placé six départements en vigilance orange : l’Ardèche, la Drôme, le Rhône, l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie où les seuils de canicule seront dépassés durant 3 jours et 3 nuits consécutifs. La véritable baisse du mercure n’est pas attendue avant la fin du week-end. 

Jeudi : pic de chaleur dans le sud-ouest, jusqu’à 42°C en Aquitaine

Alors qu’une certaine fraîcheur dominera encore au cours de la nuit de mercredi à jeudi dans la moitié nord, les valeurs auront déjà du mal à baisser plus au sud avec rarement moins de 23°C au réveil près de la Grande Bleue, 21 à Toulouse et Montélimar, 20 Lyon et 19 à Bordeaux. 

Très vite, au fil de la matinée, le mercure s’envolera pour atteindre les 41°C sous abri en fin d’après-midi à Bordeaux et Mont-de-Marsan. Localement, des pointes à 42°C seront possibles, des valeurs situées alors au niveau des records de chaleur absolus pour ces secteurs datant d’un certain mois d’août 2003… Ailleurs, les maximales s’établiront à des niveaux très élevés également avec 40°C à Biarritz, Dax et Montauban, 38 à Lyon et Toulouse, 37 à Tarbes, Limoges et Grenoble, 35 à Nantes et Besançon, 33 à Paris, Rennes et Strasbourg et entre 25 et 30°C en bord de Manche. 

La nuit suivante, l’atmosphère deviendra étouffante dans les grandes villes d’une large moitié sud avec un mercure ne s’abaissant pas en dessous de 24°C à Nice, 23 à Cognac et Lyon ou encore 22°C à Bordeaux, Marseille et Ajaccio. 

Vendredi : les 40°C gagnent les régions centrales, 39°C prévus à Paris

Alors qu’un vent d’ouest fera baisser les températures près de l’Atlantique avec jusqu’à 10°C perdus en 24h à Bordeaux, la zone de chaleur intense se dirigera vers les régions centrales. Les valeurs atteindront alors 41°C en régions lyonnaise et auxerroise, 40 à Bourges, Dijon et Ambérieu, 39 à Paris, Orléans, Besançon ou encore Grenoble. Il fera souvent de 35 à 38°C entre le nord de la Seine jusqu’au flanc est. Par ailleurs, avec un ciel se voilant au fil de l’après-midi et une atmosphère devenant lourde, le ressenti s’annonce éprouvant, en particulier dans les grandes villes. 

La nuit suivante sera également étouffante dans toutes ces régions avec des minimales ne descendent pas en dessous de 20 à 22°C et même 24°C dans les départements placés en vigilance orange canicule et dans le sud-est. 

Samedi : les plus fortes chaleurs se décalent vers l’est, encore 40°C dans le Gard

Avec l’arrivée de quelques orages par l’ouest, le mercure deviendra plus respirable dans de nombreuses régions. Il n’y en qu’entre la plaine d’Alsace, la vallée du Rhône et l’arrière-pays méditerranéen où les thermomètres pourront encore dépasser les 35°C l’après-midi. Des pointes à 40°C sont encore attendues, cette fois dans le département du Gard. Ailleurs, si la chaleur s’annonce nettement moins intense, les maximales pourront encore culminer à 30-32°C, en particulier entre le sud-ouest et le nord-est.

Dimanche : fin de l’épisode caniculaire, sauf dans le sud-est

La période de canicule prendra fin dimanche, le mercure repassant sous les 30°C l’après-midi. Il n’y a que dans le sud-est où le seuil de très forte chaleur fixé à 35°C pourra être ponctuellement dépassé. Malgré cet épisode encore plus long dans les départements méditerranéens, la vigilance canicule n’est pas activée dans le sud-est en raison de seuils de températures plus élevés. 

Par ailleurs, les valeurs attendues n’atteindront pas les records absolus établis lors des canicules de l’année dernière, tels que les 46°C de Vérargues (Hérault) et les 42,6°C de Paris alors que la durée de cet épisode sera également beaucoup plus courte. 

0 Partages