Fin de prise d’otages au Havre, le suspect interpellé

Une prise d’otages a eu lieu ce jeudi depuis 17 heures dans les locaux de l’agence bancaire BRED, en plein centre-ville du Havre (Seine-Maritime), rapporte France Bleu Normandie. Un périmètre de sécurité a été mis en place. Le RAID est attendu sur place.

23h21: RÉACTION SUR TWITTER DU MINISTRE DE LA JUSTICE

Saluant “un heureux dénouement”, Eric Dupond-Moretti adresse à son tour “un très grand bravo aux policiers du Raid pour leur professionnalisme et leur expertise”. Le ministre de la Justice précise que “le parquet du Havre va désormais pouvoir enquêter et donner des suites judiciaires” à l’affaire.

23h21: RÉACTION SUR TWITTER DU PREMIER MINISTRE

Le Premier ministre, Jean Castex, a lui aussi salué “l’engagement du Raid et de l’ensemble de nos forces de sécurité et de secours” à l’issue de la prise d’otages. “Par leur sang-froid, leur courage et leur grand professionnalisme, nos policiers ont une fois encore fait honneur à leur uniforme, ce soir, au Havre.”

23h03: RÉACTION SUR TWITTER DU MAIRE DU HAVRE, EDOUARD PHILIPPE

Edouard Philippe a salué sur Twitter la fin de la prise d’otages, se disant “fier et reconnaissant”. L’ancien Premier ministre, redevenu maire du Havre, adresse ses “félicitations et remerciements appuyés aux services de l’Etat, à la police nationale et aux policiers du Raid qui, encore une fois, ont fait un remarquable travail au service de nos concitoyens”. 

22h59: RÉACTION SUR TWITTER DE GÉRALD DARMANIN

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, confirme sur Twitter l’interpellation du forcené, soulignant que tous les otages sont “sains et saufs”. 

22h52: FIN DE LA PRISE D’OTAGES

La prise d’otages vient de prendre fin avec l’interpellation du forcené par les policiers d’élite du Raid. La sixième et dernière personne qu’il retenait est saine et sauve. 

22h16: LIBÉRATION D’UN AUTRE OTAGE

Un cinquième otages vient d’être libéré, il reste toujours un otage avec l’assaillant.

21h22: LA SITUATION ÉVOLUE

Une autre personne a été relâchée par l’homme qui est retranché dans une agence bancaire de la Bred au Havre, nous indique-t-on peu après 21 heures. Il reste deux autres otages. 

21h00: PROFIL DU PRENEUR D’OTAGE

Le preneur d’otages, âgé de 34 ans et connu pour des affaires de droit commun ainsi que son profil psychiatrique instable, dit vouloir venger les enfants palestiniens. Selon l’AFP,  il est également fiché au TAJ (Traitement d’antécédents judiciaires) pour enlèvement, séquestration et port d’arme.

20h52: LE RAID EST EN CONTACT AVEC LE PRENEUR D’OTAGE

Le négociateur du Raid est actuellement en contact avec le preneur d’otages dont les revendications demeurent toujours floues. Selon nos informations, le policier est avec la mère de cet homme de 34 ans et tente de le convaincre de libérer les personnes encore retenues dans cette agence bancaire du Havre. 

20h45: LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR SUIT LA SITUATION

Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a indiqué qu’il suivait la situation “avec beaucoup d’attention, en étroit contact avec le Préfet et le Directeur général de la Police nationale”.

20h18: UN TROISIÈME OTAGE S’EST ENFUIT

Un nouvel otage a été libéré sur place. Depuis le début de la prise d’otage 2 ont été libéré et un s’est échappé

19h43: LE POINT DE SITUATION

Un individu armé a pris en otages en fin d’après-midi plusieurs personnes dans une agence bancaire du centre-ville du Havre, a appris l’AFP auprès de la police. L’homme, «seul», est retranché dans les locaux d’une agence de la Bred «depuis 16h45», a précisé à l’AFP l’officier de communication de la DDSP 76. «Aucun blessé», n’est à déplorer a-t-il ajouté. Le RAID est arrivé sur place aux alentours de 19 heures.

Selon une autre source policière, qui précise que l’homme disposerait d’une arme de poing, six personnes ont été initialement prises en otage et une première a été rapidement libérée. Selon l’officier de communication de la DDSP, une deuxième personne a été libérée avant l’arrivée du Raid. Selon le quotidien régional Paris-Normandie , il aurait des revendications en lien avec la Palestine.

Le preneur d’otage aurait deux revendications qu’il aurait directement fait passer aux médias, selon RTL: «libérer les enfants palestiniens injustement emprisonnés en Israël» et que les Palestiniens de moins de 40 ans puissent accéder à l’esplanade de la mosquée al-Aqsa à Jérusalem. L’homme serait également connu localement des services de renseignement pour être radicalisé, selon les informations de RTL. L’auteur, âgé de 34 ans, est connu pour des antécédents psychiatriques, a indiqué une source proche de l’enquête. Il est également fiché au TAJ (Traitement d’antécédents judiciaires) pour enlèvement, séquestration et port d’arme.

L’agence bancaire se situe, par ailleurs, à proximité du commissariat de police de la ville. Toutes les forces de police de la ville sont mobilisées. Un périmètre de sécurité a été établi entre l’hôtel de ville et la sous-préfecture.

19h20: Un homme de 53 ans, qui était pris en otage, a réussi à s’échapper, rapporte France Télévisions

19h18: L’homme, qui réclame un scooter pour prendre la fuite, pourrait être équipé d’une ceinture d’explosifs mais le mobile terroriste n’est pas envisagé à ce stade, a indiqué une source policière à France Télévisions.

18h55: UNE OTAGE LIBÉRÉ

Selon France Bleu, une otage aurait était libéré.

Selon RTL, le preneur d’otages revendiquerait un droit d’accès des Palestiniens sur l’esplanade de la mosquée al Asqa à Jérusalem.

18h51: BRAQUEUR ARMÉE

Les otages sont au nombre de quatre et l’homme serait armé d’une arme de poing, selon une source policière

18h32: PRISE D’OTAGE EN COURS DANS UNE BANQUE AU HAVRE

Une prise d’otage est en cours depuis 16h30 dans une agence bancaire Bred-Banque Populaire située dans le centre-ville du Havre ce jeudi. Plusieurs personnes sont retenues par un homme au profil psychiatrique instable disant vouloir venger les enfants palestiniens. 

A 18h, la préfecture de Seine-Maritime prévient sur Twitter qu’une opération était en cours dans le centre-ville du Havre. Elle invite à éviter le secteur et à respecter le périmètre de sécurité. 

Le Raid a été envoyé sur place, l’individu se disant armé. 

0 Partages