Coronavirus : quelles sont les villes qui imposent le port du masque?

Face à la reprise de l’épidémie, certaines villes ont décidé de rendre obligatoire le port du masque dans les espaces publics ouverts. Franceinfo les a compilées sur une carte.

Impossible de se promener le nez au vent. Alors que l’épidémie de Covid-19 continue de toucher la France, plusieurs communes ont décidé de rendre obligatoire le port du masque dans les espaces publics ouverts, comme les rues ou les marchés. Le Premier ministre, Jean Castex, s’est d’ailleurs rendu à Lille, lundi 3 août, pour l’entrée en vigueur de cette mesure dans certaines zones de la métropole lilloise.

Après la Mayenne, où le masque doit être porté dans le centre de quatre communes, Perros-Guirec, Saint-Malo, Biarritz, La Rochelle, Toulouse ou encore Orléans, d’autres décisions similaires pourront être prises localement par les préfets “en fonction de l’évolution de l’épidémie dans chaque territoire”, a dit vendredi le ministre de la Santé, Olivier Véran. Le 4 août, le préfet de Haute-Savoie a ainsi décidé de rendre obligatoire le port du masque sur l’ensemble des marchés ainsi que dans les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert public.

Le discours des autorités a évolué au fil des semaines (et des connaissances scientifiques), passant d’un masque “inutile pour toute personne dans la rue” à une obligation de le porter dans tous les lieux publics clos, le 20 juillet, et désormais dans certaines zones publiques extérieures.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons répertorié, dans la carte ci-dessous, les villes où le port du masque est obligatoire sur les marchés de plein air (en vert), celles où il est obligatoire dans une partie des rues (en jaune) et celles où il est obligatoire dans toutes les rues (en bleu).

Les villes ou le port du masque est obligatoire

Les grandes villes

  • Paris. Anne Hidalgo envisage de rendre le port du masque obligatoire dans certains quartiers de la capitale, elle a d’ailleurs transmis une demande à Didier Lallement, le préfet de police de Paris, le mardi 4 août, rapporte « le Monde ». La liste des zones concernées n’est pas encore figée, mais elle devrait comprendre au moins les rues commerçantes, les quais de Seine, les parcs et jardins, ainsi que les marchés découverts. Les lieux où les touristes et les Parisiens font la queue en plein air devraient également être inclus.
  • Nice. Christian Estrosi a imposé, depuis le lundi 3 août à minuit, le port du masque dans certaines rues de la ville, de 10 heures à 1 heures du matin et ce jusqu’au 7 août inclus. La mesure concerne, entre autres, le boulevard Gambetta, la place Masséna, la place Garibaldi, la gare Thiers, la promenade des Anglais ou encore le port, selon « Nice Matin ».
  • Toulouse. Le port du masque sera obligatoire à partir du 5 août, de 12 heures à 3 heures du matin sur l’emblématique place Saint-Pierre très prisée des étudiants, ainsi que sur le quai Saint-Pierre, le quai Lucien-Lombard, la place de la Daurade, le quai de la Daurade et la promenade Henri-Martin. Le masque devra également être porté sur les marchés de plein air, les brocantes et vide-greniers de l’ensemble du département de Haute-Garonne. Cette obligation concerne « toute personne de 11 ans ou plus », pour une période de trente jours « pouvant être prolongée ».
  • Lille. Depuis le 3 août, le masque est obligatoire dans les lieux les plus fréquentés de la métropole européenne de Lille, comme le centre-ville et le Vieux-Lille, le parc de la Citadelle, le quartier Masséna-Solférino ou encore le quartier Bois-Blanc.
  • Haute-Savoie. Depuis mardi 4 août, le port du masque est obligatoire durant un mois dans le département, pour les personnes de plus de 11 ans. Cette mesure concerne les marchés de plein air, les brocantes, les vide-greniers et les rassemblements, réunions ou activités de plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public.
  • Annecy. Lundi, la ville de Haute-Savoie a également pris ses propres mesures en étendant l’obligation du port du masque dans la zone piétonne de la vieille ville où les rues sont « exiguës » et la rue Carnot. Des masques sont distribués par des « ambassadeurs santé » aux entrées du périmètre et six jeunes sont mobilisés par binômes entre 9 heures et 21 heures pour sillonner la zone et informer les passants.
  • Chamonix. De même dans cette autre ville du département où depuis le 3 août, le masque est obligatoire dans « toute zone de circulation piétonne où les principes de distanciation physique ne peuvent être appliqués », telle que le parvis du Montenvers, la place du Mont-Blanc les jours de marché, les quais d’Arve ou encore l’avenue de l’Aiguille du Midi. La mesure est en vigueur jusqu’au 31 août et concerne toutes les personnes de plus de 11 ans.
  • Perpignan. A compter du mardi 4 août, le masque est obligatoire pour assister aux animations organisées par la ville sur l’espace public. Cette mesure vise notamment les soirées musicales trihebdomadaires proposées au fil du mois d’août dans le cadre de « Perpi en Scènes », au niveau des places Républiques, Arago, Gambetta, la Loge, Verdun, Rigaud et sur les allées Maillol.
  • Mende. Depuis le 4 août, le port du masque est obligatoire pour toute personne de 11 ans ou plus, sur la voie publique ainsi que sur les aires de jeux des parcs et jardins municipaux lors de rassemblement de plus de dix personnes. Cette mesure est en vigueur jusqu’au 31 août.
  • Bourges. Le masque est obligatoire depuis le 5 août dans l’hyper centre-ville de 20 heures à 6 heures du matin ainsi que sur tous les marchés de la ville.

Les stations balnéaires

  • Bayonne. Le masque est obligatoire depuis ce lundi dans le centre-ville.
  • Biarritz. Depuis le 3 août, le port du masque est obligatoire dans la zone hypertouristique de l’Hôtel du Palais et de la plage de Port-Vieux. Depuis le 4 août les plages de la ville sont également fermées de 22 heures à 6 heures du matin, afin d’éviter les rassemblements festifs sur le sable, qui génèrent une promiscuité incompatible avec les mesures de distanciation.
  • Perros-Guirec. Depuis le 3 août également, la ville très fréquentée en été, a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans les rues commerçantes et les secteurs littorauxCette obligation, inscrite dans un arrêté municipal, concerne notamment les sentiers des douaniers et les fronts de mer de 10 heures à 19 heures jusqu’au 30 août inclus.
  • Bonifacio. A partir de mercredi 5 août et jusqu’au 31 août inclus, le port du masque est obligatoire pour les personnes âgées de plus de 11 ans et de 8 heures à 23 heures dans plusieurs quartiers de la ville de Corse-du-Sud. Dans le détail, l’obligation concerne : la rue Saint-Dominique, la Place Fondago, la rue Doria, le quai Comparetti et le quai Banda Del Ferro. Le masque est également obligatoire sur les marchés ouverts dans la ville, les mardis et vendredis de 8 heures à 14 heures.
  • Le Barcarès. Du 3 au 31 août 2020, le masque ou toutes protections couvrant totalement le nez et la bouche, sont obligatoires sur les places publiques de la ville et l’ensemble des marchés non couverts, pour les personnes de 11 ans et plus. Sont concernées, la place du Tertre, la place de la République, la place de la Coudalère ainsi que le site du Lydia. A noter que jusqu’au 30 août, l’accès à l’ensemble des plages de la ville est interdit de minuit et demi à 5 heures du matin.

Les endroits où le virus circule

  • Mayenne. Le port du masque est imposé dans 69 communes du département où les indicateurs confirment depuis plusieurs jours une circulation active du virus, depuis lundi 3 août. Il s’agit notamment des communes de Laval Agglomération, de la communauté de communes du Pays de Château-Gontier, de la communauté de communes de l’Ernée ainsi que des communes de Mayenne, Evron, Craon et Renazé, secteurs plus particulièrement affectés par le virus. Cette obligation concerne tous les lieux publics, soit la voie publique et les espaces publics de plein air, à l’intérieur du périmètre délimité par les panneaux d’entrée et de sortie des villes concernées.

Les prochaines villes qui pourraient l’imposer

D’autres villes doivent suivre à partir du 7 août, comme Tours où le port du masque sera obligatoire dans des zones comprenant notamment le Vieux-Tours ou les bords de la Loire, entre 18 heures et 6 heures.

Lors de sa conférence de presse annonçant le port du masque obligatoire en extérieur, le maire de Biarritz, Maider Arostéguy, a également annoncé que « comme il est cohérent de réfléchir à ces problématiques sur un plan intercommunal, d’autres villes de la côte basque » pourraient suivre.

À Paris, le port du masque sera obligatoire en extérieur dans certain quartier de la capitale “en début de semaine prochaine”. La Préfecture de police de Paris indique qu’ils doivent encore définir précisément les zones où le port du masque sera obligatoire dans les rues de paris.

0 Partages