Couvre-feu, attestations, test,…

Au lendemain de l’annonce choc d’une mise en place de couvre-feux nocturnes en Île-de-France et dans huit métropoles à partir de samedi, le gouvernement va devoir se montrer pédagogue ce jeudi, avec une conférence de presse de Jean Castex à 14 heures, alors que les critiques de certains secteurs touchés comme la restauration se font déjà entendre.

15:15 – Un billet de train ou d’avion après 21H00 “vaudra dérogation”

Les billets de train ou d’avion après 21h “vaudra dérogation au couvre-feu”, a indiqué jeudi le Premier ministre, Jean Castex, lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il a détaillé les modalités des nouvelles mesures pour lutter contre l’épidémie.

“Si vous avez votre train-couchette, par exemple, ou un avion après 21h, si vous êtes muni de votre billet, de votre justificatif de transport, vous pourrez aller le prendre et ça vaudra dérogation”, a-t-il assuré, alors qu’un couvre-feu nocturne sera mis en place à partir de samedi en Île-de-France et huit métropoles.

15:12 – Hôpital: une indemnité de 110 à 200 euros brut par jour de congé non pris à la Toussaint

Les personnels soignants qui renonceront à leurs congés annuels “dans les prochaines semaines”, à commencer par les vacances de la Toussaint, recevront une “indemnité compensatrice” de 110 à 200 euros brut par jour, a annoncé jeudi Jean Castex.

Cette “indemnité compensatrice de congés annuels non pris” vise à “reconnaître par avance l’engagement des agents qui seront mobilisés par nécessité de service dans les jours et semaines à venir”, a déclaré le Prmeier ministre.

15:06 – D’autres territoires placés en couvre-feu?

Le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué que de nouveaux territoires pourraient basculer dans la liste de ceux concernés par le couvre-feu en cas d’une évolution négative de l’épidémie.

“Le choix opéré est territorialisé car on n’applique pas les mêmes mesures partout. Certains territoires pourraient rejoindre la liste des territoires sous couvre-feu sanitaire.”

Pour autant, le ministre a également demandé de la patience aux Français.

“Il faut plusieurs semaines pour qu’une mesure soit efficace. Le confinement a montré son efficacité en plusieurs semaines, il faut de la patience.”

14:44 – Assurances: vers un nouveau régime en cas de catastrophe sanitaire

Alors que les assureurs indiquent à leurs clients hôteliers ou restaurateurs qu’ils ne couvriront plus le risque pandémique, entraînant une grande inquiétude dans le secteur, Bruno Le Maire promet de finaliser “dans les prochaines semaines un nouveau régime d’assurance pour les entreprises en cas de catastrophe sanitaire impliquant une fermeture administrative”.

14:42 – Protocole sanitaire renforcé pour “tous les restaurants de France”

“Tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé et prévoit notamment la limitation à six du nombre de clients par table”, a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Ce protocole renforcé, qui était auparavant valable uniquement dans les zones dites d'”alerte maximale”, prévoit aussi “l’enregistrement du nom des clients pour faciliter le ‘contact tracing'”, a-t-il précisé.

14:38 – Loyers: vers un crédit d’impôt pour les bailleurs professionnels

Face à cette question “incroyablement compliquée”, le gouvernement est prêt à explorer toutes les pistes, notamment un crédit d’impôt pour les bailleurs de locaux commerciaux.

14:38 – Fêtes privées, dont les mariages, dans des salles recevant du public “interdites” partout en France

“Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites” sur l’ensemble du territoire, a indiqué jeudi Jean Castex.

La mesure ne s’appliquait jusqu’alors que dans les seules zones en niveau d’alerte maximale. Le Premier ministre s’est exprimé lors d’une conférence de presse au lendemain de l’annonce de la mise en place d’un couvre-feu nocturne à partir de samedi en Île-de-France et huit métropoles.

14:36 – Une nouvelle attestation à télécharger

Le ministre de l’Intérieur a également annoncé qu’une nouvelle attestation, indispensable pour sortir entre 21h et 6h, sera disponible très prochainement.

“Sur le site du ministère de l’Intérieur, il y aura la possibilité de télécharger la nouvelle attestation, et de l’avoir sur son téléphone. Elle se rechargera toutes les heures et bien sûr, on pourra continuer à écrire sur un papier libre pour les personnes les plus âgées ou pour ceux qui n’ont pas d’imprimante.”

Gérald Darmanin a également expliqué que dans certains cas, d’autres pièces justificatives seront demandées.

“Pour l’attestation professionnelle, il faudra l’attestation et un justificatif de son entreprise ou une carte professionnelle”, ajoute-t-il.Play Video 

14:35 – Une exonération de charges pour les entreprises concernées par le couvre-feu

Toutes les entreprises fermées administrativement pendant le couvre-feu bénéficieront d’une “exonération totale des cotisations sociales et patronales jusqu’à la fin du couvre-feu”, a annoncé Bruno Le Maire ce jeudi.

Les entreprises du secteur de l’hôtellerie-restauration qui sont installées dans les zones de couvre-feu pourront également bénéficier d’une exonération totale de cotisations sociales et patronales dès qu’elles perdent 50% de leur chiffre d’affaires.

Quant aux cotisations salariales, l’Etat apportera une aide allant jusqu’à 20% de la masse salariale “qui permet en réalité de couvrir totalement le poids des charges sociales pour les entrepreneurs concernés”.

14:33 – Les PGE seront disponibles jusqu’au 30 juin 2021

Les prêts garantis par l’Etat seront prolongés de six mois, annonce Bruno Le Maire (jusqu’au 30 juin 2021).

Leur remboursement pourra être reporté d’une année supplémentaire “pour les entreprises qui en ont réellement besoin”.

Les prêts directs de l’Etat seront également prolongés de 6 mois. Un numéro de téléphone unique sera mis en place pour les entreprises qui n’ont pas de solution type PGE ou fonds de solidarité.

14:29 – Le fonds de solidarité pour toutes les entreprises

Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie indique que l’accès au fonds de solidarité sera accessible à toutes les entreprises localisées dans les zones soumises au couvre-feu.

Le plafonnement à 60% du chiffre d’affaires est supprimé pour les entreprises de l’hôtellerie et la restauration.

14:26 – “Un nombre de jour minimal de télétravail par semaine”

La ministre du Travail Élisabeth Borne a détaillé qu’un nouveau protocole au sein des entreprises devra être mis en place.

“Il est demandé aux entreprises de définir un nombre de jours minimal de télétravail par semaine pour les postes qui le permettent, mais aussi d’étaler les heures d’arrivée et de départ. Cela doit faire l’objet d’un dialogue social au sein de l’entreprise et nous souhaitons l’appliquer dès la semaine prochaine.”

14:19 – 12.000 policiers et gendarmes mobilisés

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a détaillé le dispositif qui sera mis en place pour ces prochaines semaines. “12.000 policiers et gendarmes seront, chaque nuit, chargés de vérifier les interdictions”, a-t-il expliqué.

En ce qui concerne les sanctions, elles ont également été détaillées par le ministre.

“Une amende de 135 euros, la même que pendant le confinement, et s’il y a réitération, au bout de trois fois, six mois d’emprisonnement possible et 3750 euros d’amende.”

14:15 – Castex annonce certains déplacements autorisés après 21h

En ce qui concerne le couvre-feu, le Premier ministre souligne que plusieurs déplacements seront tolérés ces prochaines semaines. “Ces règles doivent s’appliquer avec bon sens”, explique-t-il.

“Certains déplacements seront autorisés, pour raison de santé, pour des raisons professionnelles, si vous travaillez de nuit, si vous avez un train ou un avion qui arrive ou part après 21h, si vous devez vous rendre auprès d’un proche en situation de dépendance, pour sortir votre animal de compagnie près de chez vous”, a-t-il détaillé.

14:11 – “La seule solution c’est le freinage”, explique le Premier ministre

Lors de son allocution, Jean Castex a étaillé les inquiétants chiffres de la réanimation en France. “Les capacotés de réanimation sont fortement solicitées, à Paris, 46% des its de réanimation sont occupés par des patients covid-19”, explique-t-il.

“J’entends dire que la bonne réponse aurait été de créer massivement des lits supplémentaires de réanimation. C’est faux, aucun système ne serait capable de répondre aux besoins d’une telle épidémie si nous ne faisions rien en amont. Il ne suffit pas de s’équiper, il faut aussi former des personnels, c’est impossible en quelques mois. La seule solution c’est le freinage.”

14:05 – Un état d’urgence sanitaire qui “à vocation à durer”, confirme Castex

Lors de son point presse organisé ce jeudi, le Premier ministre a confirmé la durée de l’état d’urgence sanitaire pour la France.

Cette décision vaut pour une durée de quatre semaines et à vocation à durer au-delà si le Parlement le valide”, explique-t-il.

13:46 – Plus de 38 millions de cas dans le monde depuis le début de l’épidémie

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.093.624 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 11h.

Plus de 38.571.770 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 26.662.700 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

13:26 – Les Etats membres de l’UE appelés à “éviter un confinement généralisé”

La commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides a appelé les Vingt-Sept, qui se réunissent en sommet jeudi, à “faire le nécessaire” pour “éviter un confinement généralisé”, au moment où le rebond de la pandémie conduit les Européens à durcir leurs mesures sanitaires.

Mon premier message aux Etats membres aujourd’hui est un message d’urgence. Nous manquons de temps. Tout le monde doit faire ce qui est nécessaire pour éviter les effets dévastateurs du point de vue social, économique et de la santé d’un confinement généralisé”, a déclaré la commissaire européenne lors d’une conférence de presse.

Elle a exprimé “une grande inquiétude” face à “une augmentation de plus en plus rapide des taux d’infection à travers toute l’UE”, notamment une hausse du nombre d’hospitalisations, des cas les plus sévères et des décès.

23:04 – 60% des Français ont trouvé Emmanuel Macron convaincant

60% des Français ont trouvé Emmanuel Macron convaincant lors de son allocution télévisée, selon un sondage Harris interactive, pour LCI.

48% des sondés estiment par ailleurs que les mesures sont suffisantes pour empêcher une deuxième vague de l’épidémie et 73% sont favorables à l’instauration d’un couvre-feu à 21 heures pour l’Ile-de-France et huit métropoles.

Enquête réalisée en ligne ce mercredi après 21h, soit après l’intervention d’Emmanuel Macron à 20h sur un échantillon de 752 personnes représentatif de la population.

20:55 : – Voici la carte des métropoles concerné par le couvre-feu qui prendré effect dès samedi 00h00.
20:38 – Macron promet une nouvelle “stratégie” pour “réduire drastiquement les délais” des tests

Une nouvelle “stratégie” va être adoptée afin de “réduire drastiquement les délais” des tests du Covid-19, a déclaré Emmanuel Macron.

20:37 – “Nous en avons jusqu’à l’été 2021 au moins avec ce virus”, juge Macron

Au cours de son interview de ce mercredi soir, Emmanuel Macron a estimé que “nous en av[i]ons jusqu’à l’été 2021 au moins avec ce virus”.

20:35 – StopCovid: “Ca n’a pas marché”, admet Macron

“Ca n’a pas marché”, a estimé Emmanuel Macron au sujet de l’application StopCovid. “Ca a été beaucoup moins téléchargé que tous nos voisins”, a-t-il poursuivi.

“À ce stade, on n’a pas réussi à faire de l’aplication un outil pour les gens”, a reconnu le président de la République, annonçant qu’une nouvelle application, dénommée “Tous anti Covid”, allait être présentée le 22 octobre.

“Ca sera une application d’abord où il y aura des informations”, telles que la circulation du virus mais aussi les points pour se faire tester, a détaillé le chef de l’État.

20:26 – “Le télétravail, c’est un outil quand on l’utilise intelligemment”, estime Macron

“Le télétravail, c’est un outil quand on l’utilise intelligemment. Si c’est une règle nationale, là maintenant, parfois on ré-isole les gens”, a estimé Emmanuel Macron. “Il faut du bon sens mais ce n’est pas la panacée”, a-t-il ajouté, préconisant toutefois “deux à trois jours de télétravail par semaine, là où c’est possible”. 

20:23 – “Plus chacune et chacun portent ces règles, plus on arrivera ensemble à freiner” le virus

“On va devoir faire un peu d’effort: se voir moins nombreux en même temps […]. “Plus chacune et chacun porte ces règles, plus on arrivera ensemble à freiner” le virus, a justifié Emmanuel Macron.

20:22 – La règle des six personnes “pour nos vies personnelles”, prône Macron

“Au restaurant, on a dit pas plus de 6 à table. Eh bien au maximum, pour nos vies personnelles, on essaie, […] quand on invite des amis, de ne pas être plus de six à table”, a détaillé Emmanuel Macron

“Cette règle des six, qui est une règle de bon sens, il faut essayer de l’appliquer à soi-même.” 

20:19 – “Il n’y aura pas de restrictions des transports”, dit Macron

Malgré l’instauration d’un couvre feu en Île-de-France et dans huit autres métropoles, “il n’y aura pas de restrictions des transports”, a déclaré Emmanuel Macron.

Les restrictions annoncées n’empêcheront pas les gens de partir en vacances à la Toussaint, a poursuivi le président de la République.

20:17 – Une amende de 135 € prévue en cas de non-respect du couvre-feu

La violation du couvre-feu sera passible d’une amende de 135 €, a précisé Emmanuel Macron ce mercredi soir.

20:14 – Conférence de presse de Castex ce jeudi, indique Macron

Le Premier ministre donnera une conférence de presse ce jeudi afin de donner les détails pratiques de ces mesures, a confirmé Emmanuel Macron mercredi au cours de son entretien télévisé.

20:13 – “Il y aura une stricte limitation aux bonnes raisons” pour circuler entre 21 heures et 6 heures, dit Macron

“On doit continuer de pouvoir aller au travail dans tous les secteurs”, dit Emmanuel Macron. “Pour celles et ceux qui ont des urgences, par exemple sanitaires, il y aura des autorisations”.

“Il n’y aura pas une interdiction de circuler entre 21 heures et 6 heures du matin, il y aura une stricte limitation aux bonnes raisons”, excluant celles d’aller “chez des amis” ou “faire la fête”, des occasions où l’on se “contamine”, a explicité le président de la République.

20:05 – Couvre-feu déclaré en Île-de-France et huit autres métropoles

“Un couvre-feu qui va s’appliquer à la région Île-de-France et à huit métropoles en plus de la région Île de France”, annonce Emmanuel Macron.

Cette mesure concernera donc, outre l’Île-de-France, les métropoles de Grenoble, Lille, Rouen, Lyon, Aix-Marseille, Saint-Étienne, Toulouse, Montpellier et Rouen.

20:03 – “Ce qu’on appelle le couvre-feu est une mesure qui est pertinente”

“Si on doit réagir, on doit freiner la diffusion du virus. D’abord pour protéger les autres, parfois nous-mêmes, ça dépend d’où on parle”, a déclaré Emmanuel Macron

“Faire que ces 20.000 nouveaux cas par jour, on doit les ramener à 3 à 5000 nouveaux cas par jour parce que là on peut maîtriser”, a-t-il poursuivi.

“Il serait disproportionné de reconfiner le pays”, mais “oui, ce qu’on appelle le couvre-feu est une mesure qui est pertinente”, a estimé le chef de l’État.

20:00 – Emmanuel Macron: “Il nous faut réagir”

“Ce virus, il est dangereux et grave pour tout le monde”, a déclaré Emmanuel Macron. “Nous sommes aujourd’hui rentrés dans une phase où en effet il nous faut réagir”, a-t-il estimé.

“En ce moment nous avons en moyenne 20.000 cas par jour de plus”, a poursuivi Emmanuel Macron. “Le virus est partout en France.”

19:58 – “Nous n’avons pas perdu le contrôle”, défend Macron

“Nous n’avons pas perdu le contrôle, nous sommes dans une situation qui est préoccupante et qui justifie que nous ne soyons ni inactifs ni dans la panique. Nous avons appris de la première vague”, a déclaré Emmanuel Macron ce mercredi soir.

“Ce virus revient. Nous sommes dans ce que nous avons souvent appelé la deuxième vague”, a reconnu le chef de l’État.

19h46 – Le préfet de police de Paris a annoncé à Anne Hidalgo l’instauration d’un couvre-feu de 21h à 6h du matin à partir de samedi dans la capitale (France Info)

19h36 – Le retour de l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement a rétabli mercredi par décret l’état d’urgence sanitaire, qui avait pris fin le 10 juillet, à partir du 17 octobre à 00H00 sur l’ensemble du territoire national, en raison de l’aggravation de l’épidémie de Covid-19.

“Eu égard à sa propagation sur le territoire national, l’épidémie de Covid-19 constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population. Elle justifie que l’état d’urgence sanitaire soit déclaré afin que les mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu puissent être prises”, indique le compte-rendu du Conseil des ministres.

19:09 – Les stages de 3e seront “facultatifs” cette année, annonce Blanquer

Les stages d’une semaine en entreprise devant se dérouler durant l’année de troisième seront cette année “facultatifs” en raison de la situation économique perturbée par le Covid, a annoncé mercredi le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, rapporte l’AFP.

Plusieurs sénateurs ont écrit mardi une lettre ouverte au ministre pour demander “l’annulation de l’obligation de ce stage de troisième” car les entreprises n’ont selon eux “pas le temps de se pencher sur les nombreuses demandes” en ces temps de crise économique liée au Covid, a expliqué mercredi au Sénat la sénatrice LR Laure Darcos.

“Le caractère obligatoire peut être gênant cette année du fait des circonstances économiques. Je vais donc, dans un très prochain temps, répondre favorablement à la demande que vous faites”, lui a répondu Jean-Michel Blanquer.

Nous allons rendre “facultatif mais très souhaitable le stage de troisième et quand il n’aura pas lieu, compléter cela par des initiatives en matière d’orientation et d’information”, a-t-il détaillé.

18:49 – Emmanuel Macron va parler de “confinement nocturne” plutôt que de “couvre-feu”

Au cours de son interview de mercredi soir, Emmanuel Macron ne prononcera pas le terme de “couvre-feu” mais parlera de “confinement nocturne”, selon nos informations.

18:32 – Le taux de positivité s’établit à 17% en Île-de-France

Selon les chiffres de l’Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France communiqués ce mercredi, le taux de positivité des tests s’établit désormais à 17% dans la région, contre 16,9% mardi.

2712 patients sont actuellement hospitalisés pour cause de Covid-19 en Île-de-France, en légère baisse par rapport à la veille où ils étaient 2764.

517 patients sont hospitalisés en soins critiques, contre 498 mardi, précise l’ARS. 21 nouveaux décès en établissement de santé sont à déplorer ce mercredi en Île-de-France.

18:13 – Macron decrait annoncer un couvre-feu en zone d’alerte maximale

Emmanuel Macron devrait annoncer ce soir l’instauration d’un couvre-feu dans les zones d’alerte maximale pour une quinzaine de villes.

L’horaire de 21 heures est la piste privilégiée par l’exécutif, ce “confinement nocturne” devrait être mis en place dès ce week-end.

17:26 – Un décret instaurant un état d’urgence sanitaire à partir de vendredi adopté en conseil des ministres

Un décret instaurant un état d’urgence sanitaire à partir de vendredi minuit a été adopté ce mercredi matin en conseil des ministres.

17:20 – Macron va préciser la jauge maximum recommandée pour les réunions à domicile

Au cours de son entretien télévisé de ce mercredi soir, Emmanuel Macron va notamment préciser la jauge maximale recommandée pour les réunions à domicile.

17:07 – Les cas de Covid-19 repartent à la hausse à Marseille et Aix-en-Provence

Malgré le passage des deux villes en alerte maximale et des restrictions sanitaires comme la fermeture des bars et restaurants, les cas de Covid-19 sont repartis à la hausse à Marseille et Aix-en Provence, selon des chiffres de l’Agence régionale de santé (ARS) cités par l’AFP.

Le taux d’incidence, c’est-à-dire les nouveaux cas détectés durant sept jours, a atteint 271 pour 100.000 habitants durant la semaine du 5-11 octobre (chiffres non consolidés), contre 218 la semaine précédente, dans les communes d’Aix et Marseille.

La métropole d’Aix-Marseille avait été placée en zone d’alerte maximale le 23 septembre et les fermetures des bars et restaurants étaient entrées en vigueur le 27, avant que les restaurants ne soient autorisés à rouvrir leurs portes mais avec un protocole sanitaire renforcé le 5 octobre.

17:01 – Éric Woerth, cas contact, s’est mis à l’isolement

Le président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, Éric Woerth (LR), a dû se mettre à l’isolement après avoir été cas contact d’un député positif au Covid-19.

Selon des sources parlementaires citées par l’AFP, le député de l’Oise va devoir renoncer, au moins pour quelques jours, à l’examen du projet de loi de finances pour 2021.

15:30 – L’OMS avertit que le Covid-19 met en péril la lutte contre la tuberculose

La pandémie de Covid-19 menace de réduire à néant les progrès de ces dernières années dans la lutte contre la tuberculose, jusque-là le principal tueur infectieux, a averti l’OMS mercredi.

Engagés dans la lutte contre le nouveau coronavirus, les pays les plus touchés par la tuberculose ont omis de la diagnostiquer, révèle le rapport annuel de l’Organisation mondiale de la santé, qui estime que la maladie pulmonaire pourrait faire cette année entre 200.000 et 400.000 morts de plus que les 1,4 million de 2019, malgré l’existence d’un remède.

Une augmentation de 200.000 morts renverrait le monde à 2015, une hausse de 400.000 à 2012. Et cela alors que les progrès réalisés dans la lutte contre la tuberculose étaient déjà jugés trop lents avant même la pandémie de coronavirus.

14:15 – La Catalogne ferme ses bars et restaurants pour 15 jours

Les bars et restaurants de Catalogne vont devoir fermer leurs portes pour 15 jours, rapporte El País, afin de réduire les interactions sociales et ainsi tenter de freiner la diffusion du Covid-19.

La mesure prendra effet jeudi soir, indique l’AFP.

Le taux d’incidence est actuellement de 290 pour 100.000 habitants dans la Communauté autonome, précise le quotidien espagnol.

14:07 – Le gouvernement divisé sur la mesure de couvre-feu

L’option d’un couvre-feu à Paris ne fait pas l’unanimité au sein du gouvernement. Selon nos informations, plusieurs lignes se dégagent, entre les partisans de mesures fortes comme un couvre-feu à 20 heures, et les opposants.

Parmi les tenants d’une ligne “dure” se trouveraient, selon nos informations, le ministre de la Santé Olivier Véran et la ministre du Travail Élisabeth Borne.

Parmi les personnalités opposées à un couvre-feu se trouveraient le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, son homologue de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer et le ministre délégué chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Ces derniers arguent la crainte de voir la fracture déjà existante entre les cadres, qui pourront télétravailler et s’organiser pour vivre au mieux la mesure, et les plus précaires assignés à résidence, se creuser davantage.

13:45 – Macron va annoncer de nouvelles restrictions mercredi soir, mais aussi de nouvelles mesures économiques

Lors de son interview de ce mercredi soir, Emmanuel Macron va annoncer de nouvelles restrictions mais également de nouvelles mesures économiques et sociales, ont indiqué des sources concordantes à BFMTV.

D’après ces mêmes sources, le président de la République veut faire de cette intervention un exercice de transparence. Dans la perspective de cet entretien, le chef de l’État poursuit ses consultations cet après-midi.

Pour ce qui est de la mesure de couvre-feu, qui est à l’étude pour Paris, les heures de 20 heures et 22 heures semblent être des options possibles, mais la décision n’est à cette heure pas tranchée.

13:34 – Fortes restrictions pour un mois en Irlande du Nord

L’Irlande du Nord a décrété pour un mois les plus strictes restrictions du Royaume-Uni. Notamment, les restaurants et pubs vont fermer vendredi, et les vacances scolaires vont être prolongées de deux semaines.

La province a enregistré 6286 nouveaux cas ces sept derniers jours.

10:36 – Jean Castex annule son déplacement en Corse

Le Premier ministre, qui devait se rendre en Corse jeudi et vendredi, a annulé son déplacement.

Le chef du gouvernement sera entièrement mobilisé sur la situation sanitaire jusqu’à la fin de la semaine, a-t-on précisé dans son entourage.

0 Partages