Vaccination : l’UE n’a pas renouveler sont contrat avec AstraZeneca

L’Union européenne n’a pas renouvelé pour l’instant son contrat de fourniture de vaccins avec AstraZeneca pour après le mois de juin, a indiqué dimanche le commissaire européen Thierry Breton.

De la friture sur la ligne entre l’Union européenne l’AstraZeneca ? Le commissaire européen Thierry Breton a indiqué dimanche que Bruxelles n’avait pas encore renouvelé son contrat de fourniture de vaccins avec le laboratoire. Emmanuel Macron, lui aussi, a botté en touche concernant les futurs liens avec le groupe pharmaceutique. 

« Nous n’avons pas renouvelé le contrat (avec AstraZeneca) après le mois de juin. On verra, on regarde ce qu’il se passe », a déclaré le commissaire européen chargé du marché intérieur, interrogé sur France Inter/France Info.

« Ce n’est pas encore fait, attendez »

Relancé par ses intervieweurs pour savoir si le non-renouvellement actuel signifiait une fin de non-recevoir définitive pour le vaccin AstraZeneca, Thierry Breton a laissé planer le doute. « Ce n’est pas encore fait, attendez« , a-t-il dit. « On a commencé » les renouvellements de contrat avec Pfizer/BioNTech mais « on en aura d’autres« , a-t-il dit.

Interrogé par la presse à Strasbourg sur l’avenir du contrat européen avec AstraZeneca, le président français Emmanuel Macron a lui aussi maintenu l’incertitude. Le vaccin d’AstraZeneca « nous aidera à la sortie de crise« , a-t-il relevé, de Strasbourg où il donnait le coup d’envoi de la Conférence sur l’avenir de l’Europe. « Mais pour répondre aux variants, on voit que d’autres vaccins sont aujourd’hui plus efficaces », a-t-il poursuivi, en soulignant le « pragmatisme » dont l’UE avait toujours fait preuve sur la question des vaccins.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé samedi un nouveau contrat pour acheter jusqu’à 1,8 milliard de doses de vaccins contre le Covid à BioNTech-Pfizer. « D’autres contrats et d’autres technologies de vaccins suivront », a-t-elle ajouté. Le contrat avec les laboratoires allemand et américain, alliés dans la production de vaccins anti-Covid, prévoient des livraisons dès cette année et jusqu’en 2023.